Jour de détachement

24/07/2007 - Pays : Mongolie - Imprimer ce message

On était venu pour lui... Déjà 10 jours sur le terrain et chaque jour on se disait que ce serait peut être pour demain. Ne plus trop espérer pour qu'un trop grand espoir ne porte pas la poisse. Laisser venir la "chose"... La chose, c'est simplement une faille de détachement. Pour les non spécialistes, disons que c'est une zone de faille de plusieurs centaines de mètres d'épaisseur, relativement plate (plongeant d'une trentaine de degré), qui a la particularité de mettre en contact des roches qui normalement n'auraient pas du l'être. Disons aussi que c'est assez rare et que nous en avons découvert une au Nord de la Mongolie, datée de la limite Jurassique-Crétacé. Et que l'on a bati cette mission pour en retrouver d'autres. Jusqu'à ce jour, la glorieuse incertitude de la recherche, nous n'avons trouvé que des décrochements et des discordances mais pas de faille de détachement. La veille nous avions bien cru la toucher mais rien. Aujourd'hui, en fin de matinée, c'est Yannick qui en attrape la base. Au début, on reste prudent, "oui peut-être"... Superstition... Ne crions pas victoire trop vite, des fois que le cisaillement disparaitrait sous terre... Et puis au bout de quelques centaines de mètres, en descendant la vallée, la certitude vient. On l'a accroché. Regardez cette belle zone de faille... On félicite Yannick a qui revient le mérite d'avoir sélectionné cette zone potentielle. Et en nous, nous poussons un soupir de soulagement... la glorieuse incertitude de la recherche...

La zone de faille en détachement

Le soir, on a un repas très détendu et bien arrosé, Yannick est heureux et j'ai droit à une douche spéciale, froide mais revigorante.

La douche réparatrice Yannick est heureux

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Patrick Ledru Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.